Pour une Introduction à  » VERS UNE ETHIQUE APPLIQUEE  » : SCIENCES – Mémoire, Histoire, Théâtre, Peintures

Pour une Introduction à «  Esther 21 : Une Histoire d’ Amour … » Théâtre et Peintures de Seyam

De deux ré-écritures contemporaines du Livre d’Esther

 

1 / «  Esther 21 : une histoire d’Amour » , dans l’Histoire des Ré-écritures du livre d’Esther .

Tel que le présente déjà en partie les EUE, Editions Universitaires Européennes, par «  le livre d’Esther et la shoah au 21ème siècle «  aussi traduit «  the book of Esther and the shoah in the 21 st century », l’ACTUALITE de la RECHERCHE sur le livre d’Esther , depuis Hoschender, Goodman, Goetschell , Lipsyck et Gitai, passe par David Meyer : ce jeune Rabbin a proposé au Congrès juif mondial en 2003, ni plus ni moins d’ajouter un livre à la Bible : la Meguillat d’Esther actualisée d’une forme possible de récit relatif à l’Histoire de la Shoah , qui puisse servir pour les liturgies contemporaines.

Or, il existe une autre Tradition que liturgique conjointe au Livre d’Esther : puisque si celui-ci a donné lieu à la Fête de Purim dans l’eschatologie juive, il a également fait de cette Fête, les Carnavals et avec une somme de RE-ECRITURES qui forment, en Judaisme ( les «  Reina Estera «  ) comme partout, l’Histoire des littératures mondiales, relatives aux transcriptions en Peintures ( de Véronèse à Chagall ) , en Littérature-Théâtre-Cinéma ( de Hamlet-Molière à Voltaire-Sade jusques à Amos Gitai – Julie Colaiacovo …) tel le réel des actualisations du Livre d’Esther .

Ces réécritures, loin d’un monde profane, ont étés aux cours des siècles, le REEL des actualisations par l’ART, par le roman ( Crescas de Caylar ) par le Droit ( Grotius ) par la Tapisseries ( De Troy ) par le Théâtre ( Racine, etc … ) , par la Musique ( Haendel ), du Livre d’Esther transcrit alors tel tant l’acceptation du monothéisme Juif , que donc aussi l’Emanation des Laicités, ( Nathan le Sage ) synthèses des trois monothéismes en Etats de DROITS HUMAINS laïcisés.

Cette Histoire, relatée en Vers une Ethique Appliquée représente l’Histoire de ces Ré-écritures inter-disciplinaires, applications au cours des siècles du livre d’Esther, depuis les Rabbis Pourim du XIème siècle jusques Amos Gitai et tous les Artistes, Philosophes, ( de Proust à Chagall , Milhaud, Chaplin, Brecht …) et populations …, qui ont produit à partir du Livre d’Esther.

Aussi cette introduction relative à ce que Sarah Sonia Lipsyck ( Centre Aleph de Montréal ) a démontré du passage de la Liturgie à la SCENE ( «  Salomon Michkoels : la vie d’un acteur juif « ) , PAR les RE-ECRITURES du Livre d’Esther, en la culture Yiddish comme en Toutes les Cultures du Monde : puisque si les Carnavals contemporains sont la REALITE d’ECRITURES FESTIVES, existe donc avec eux, toute cette Histoire des Ré-écritures ( lire Vers l’Ethique Appliquée ) où donc «  ESTHER 21 : UNE HISTOIRE D’AMOUR «  situe une Ré-écriture au 21ème siècle, par une jeune Femme de 20 ans , du Livre d’Esther actualisé.

 

2 / « Esther 21 : une Histoire d’Amour » : Dramaturgie et Peinture 

Le projet né en 2006 entre Laurent Beaufils Seyam et Julie Colaiacovo s’est transcrit par cette Ecriture dramaturgique, forte des recherches alors engagées tant à l’Institut du Judaisme de Bruxelles ( ULB ) qu’avec le Groupov pour un Work-In-Progress.

Ainsi la DRAMATRUGIE , actualisée, s’inspire de Hamlet comme de Brecht, de «  la Maman et la Putain «  comme de Amos Gitai, en ce qu’encore les «  coupures modernes «  d’un Godard situent pour une jeune écrivain du 21ème siècle : celle-ci a donc très librement réécrit sur la base des recherches scientifiques en les réécritures du 20ème siècle, une nouvelle version d’une RE-ECRITURE du LIVRE D’ESTHER au 21ème siècle.

Laurent BEAUFILS-Seyam a supervisé la Dramaturgie tout en créant aussi une Ré-ECRITURE en PEINTURE, dans la ligne des Véronèse à Chagall.

La Dramaturgie comprend donc références et citations à Shakespeare comme à Brecht, à Godard comme à Gitai, avec encore le REEL des TEMOIGNAGES Arménie- Shoah- Cambodge- Yougoslavie-Rwanda , telles des Interventions aussi nécessaires que entièrement normatives en cette RE-EECRITURE contemporaine du Livre d’Esther .

La Peinture, dans le même mouvement , cite Chagall et dépeint, telle une Fresque Historique l’Histoire esthétique de la Peinture depuis les Enluminés de la Bible, jusques aux Abstractions contemporaines aussi , situant la SIGNALETIQUE anti-nazie tel l’Événement de la Shoah dans l’Histoire Humaine, au centre de l’actuel de nos réflexions et REPRESENTATIONS de l’Histoire Humaine au 21ème siècle .

Puisque si l’Unicité de la Shoah au 21ème siècle ne nous invite qu’à refuser l’Histoire des criminogénies IMPRESCRIPTIBLES du 20ème siècle, alors la Dramaturgie comme la Peinture en ont déjà aussi tracé 2 Oeuvres qui ouvrent, telle une Symphonie de Couleurs, tel un Opéra contemporain, au REEL de nos Savoirs Scientifiques du 21ème siècle .

Fort du Réel des cours de Yad Vashem, des Sciences de l’Education à l’Etude ETHIQUE des Témoignages, en les Sciences Historiques et Juridiques comme aussi en ce que l’Ecriture contemporaine connaît des Trainings Doctoraux d’ACTANTS au THEATRE et en DANSE, ces 2 ré-écritures Théâtre et Peinture en « Esther 21 : Une Histoire d’Amour » forment le REEL d’une INTERVENTION SCIENTIFIQUE AUSSI qui a accompagné la publication de VERS UNE ETHIQUE APPLIQUEE pour l’Inauguration du Square des Justes des Nations de BOUSSAC, le 19 juillet 2012

Aussi puisse cette Edition rendre la valeur de cette double Ré-écriture du livre d’Esther , qui se présente en les EUE telle la 4ème porte d’entrée à l’étude de Vers une Ethique Appliquée :

  • « le livre d’Esther et la shoah au 21ème siècle » situe le Mémoire de Master préallable à la Thèse ( tome 1 à 5 ) .
  • « Histoire de BOUSSAC 39-45 » , l’approfondissement en Tome 4 Histoire de la Shoah d’un cas extrêmement important quand au sauvetage des Enfants
  • « the book of Esther and the shoah in the 21st century » RE-OUVRE au monde anglophone
  • quand donc «  ESTHER 21 : Une Histoire d’Amour «  donne par les Arts ( tome 7 à 10 ), THEATRE et Peintures , la transcription du CONCEPT d’ETHIQUE APPLIQUEE, fruit de la Thèse en recherche doctorales.

La proposition pour bien situer cette Edition est de l’accompagner de :

  • l’extrait de la thèse , synthétisant le CONCEPT d’ETHIQUE APPLIQUEE
  • accompagné de l’article introductif présentant cette conceptualisation
  • accompagné d’un article «  Shoah-Rwanda : de la valeur des témoignages de rescapés »
  • accompagné d’une réflexion ouverte sur l’usage ETHIQUE des Témoignages …en les Questions de Représentation de l’Histoire

 

3 : Du THEATRE aux ARTS Performing : la Question de l’absence de Dieu résolue en la RESPONSABILITE HUMAINE

Traditionnellement, le Livre d’Esther transcrit le passage du THEOLOGICO-POLITIQUE aux ETATS de DROITS HUMAINS, Nos LAICITES en l’interrogation réitérée de l’absence de Dieu , quand donc la Présence HUMAINE , assume quelquefois, davantage pleinement d’ailleurs que la question sur l’absence, l’accompagnement concret de la Création.

Si pour synthétiser, le point de vue religieux ne cesse de s’interroger et d’interroger Dieu et son absence aussi, L’ETHIQUE DE LA RESPONSABILITE HUMAINE , sans ne rien renier de la conception divine possible, assume le point de vue scientifique en toutes les REALITES concrètes de la Connaissance Humaine.

Ainsi la RAISON de la perduration du Livre d’Esther au cours des siècles puisque à la source de cette double interrogation entre le plan Divin et le plan Humain,et en ayant en quelque sorte déjà transcript une RESOLUTOIRE REELLE : ce que Maïmonide a traduit en écrivant que «  s’il ne restait qu’un seul livre , ce serait le Livre d’Esther »  ….en ce que nous pouvons interroger juste après la shoah au 20ème siècle : c’est ainsi que dans les réflexions Philosophiques conséquentes à ce CRIME CONTRE L’HUMANITE IMPRESCRIPTIBLE, l’Historiographie actualisée sur le Livre d’Esther a permis de proposer le Concept d’ETHIQUE APPLIQUEE – a situer autant entre SPINOZA-DELEUZE et LEVINAS, qu’entre les restes de réflexions rabbiniques et le REEL de l’Histoire des peuples comme des Carnavals, et donc ….CQFD, des Ré-écritures du Livre d’Esther au cours des siècles .

« Esther 21 : une Histoire d’Amour «  est AUSSI la transcription du CONCEPT en THEATRE et PEINTURE, actée alors dans des formes populaires accessibles directement à toutes et tous .

L’Usage ETHIQUE des Témoignages y est acté, entre les réflexions de Moshe IDEL et le REEL de Témoignages transcrit en THEATRE.

La Question des Représentations de l’Histoire en ARTS y est interrogé depuis le Tryptique Vérité du Groupov comme dans le Déroulé actualisé des Tapisseries de Bayeux par exemple.

Longue Fresque Historique, Parfum d’une Femme, Poème et ou Conte pour Enfants, Dramaturgie et Peinture ACTENT des rapports entre CORPS et ECRITURES, dans les PRAXIS des TRAININGS de PERFORMERS : l’Ecriture , de la Tradition au Post-modernisme , rencontre l’abstrait de la Peinture comme les «  coupures modernes «  chères à Godard » …et se joue des superpositions et feed-back, ellipses et DEROULEMENT chronologique, pour la NARRATION alors d’une HISTOIRE contemporaine «  tout à fait classique » que l’on pourrait résumer ainsi :

Des Jeunes du 21ème siècle s’interrogent après Mai 68, le G énocide des Tutsi au Rwanda, la CPI , de ce que leur Futur au 21ème siècle, rencontre de leur réel, sociologique, politique, sexuel, des ARTS à justement aussi le Livre d’Esther, en ré-écriture permanente contre les récidives de GENOCIDE.

Cette NARRATIVITE se déroule alors en CETTE HISTOIRE D’AMOUR entre un Mordecai contemporain, VICTOR et une Esther contemporaine, ESTHER, où tel un CHANT contemporain, la POESIE advient pour traduire les sentiments, les pensées et l’Histoire réelle des protagonistes .

 

4 / Des Représentations d’ESTHER ( Daturi ) à un Opéra Contemporain ……

La thèse de Mme Daturi a présenté dans le passage du Théologique au Politique, ce que les Représentations d’ESTHER en Peinture comme en DROIT avaient, dès la Renaissance jusques aux XVIIème voire même XVIIIème siècle , refondé des Représentations de l’Histoire Humaine.

«  Vers une ETHIQUE APPLIQUEE «  

 

n’a fait qu’approfondir sur le déroulé des 2 500 ans cette RECHERCHE, quand donc la double ré-écriture au 21ème siècle, corrélative de la proposition du Rabbin David Meyer en liturgie , en THEATRE et PEINTURE donc, déroule en son actualisation aussi de l’Histoire de ces Représentations d’Esther : ainsi les références à Chagall, Brecht comme Shakespaere, Gitai comme Godard, 70 ans après la shoah, 20 ans après la récidive de GENOCIDE au RWANDA, sous la plume d’une JEUNE FEMME , à peu près de l’âge d’ESTHER, 20 ans, mais au 21ème siècle .

Naît alors une forme d’OPERA contemporain, travaillé Work-In-Progress du Groupov à YANVII, de 2007 à 2015, accompagné de Peintures, situant aussi en l’Histoire des REPRESENTATIONS ce que l’HISTOIRE du et au 21ème siècle, autorise de créer, de donner à Voir, d’Ecrire et d’INTERPRETER en notre 21ème siècle.

 

Ces Work-In-Progress comprennent ainsi de la Danse au THEATRE, la Musique et la Peinture telles alors les composantes d’un Opéra Contemporain, «  OPERA des TEMOIGNAGES » aussi situé en les balises scientifiques, dramaturgiques, narratives connues, étudiées normativement, et autant ESTEES qu’ACTEES donc , en 2015.

 

5 / Conclusion ouverte …

En espérant donc que les articles introductifs au Concept et à l’Usage Ethique de Temoignages en les Questions de Représentations de l’Histoire jusques en ARTS viendront comme la dramaturgie Pièce de Théâtre et les Peintures , donner à ENTENDRE le CHANT de cette «  ESTHER 21 : Une Histoire d’AMOUR … »

La Pièce et la Toile forment également une 4ème Porte pour atteindre au CONCEPT d’ETHIQUE APPLIQUEE, lui-même transcrit et acté par les ARTS et les Articles scientifiques : «  jusques en SADE-LACAN , sémantico-bodies, sémantico-linguistiques, des Performances actuelles… »

Ainsi de l’ETHIQUE APPLIQUEE praxisée jusques en le CRIAEAU, Centre de Recherches Internationales ANTI-GENOCIDAIRES, d’EDUCATIONS ARTS Universelles.

En vous souhaitant autant une très bonne lecture, qu’une très bonne réflexion.

 

Laurent BEAUFILS-Seyam.