L’Histoire de Boussac de 1939 à 1945: de Boussac-Sauvetage à Boussac-Place forte de la Résistance -Outils1 Histoire Shoah

Sur la base de Témoignages inédits et très récemment receuillis, le CRIAEAU  propose «  l’Histoire de Boussac de 1939 à 1945 « .

Un Cours CRIAEAU depuis les Témoignages de Justes parmi les Nations de Boussac synthétise cette Histoire de Boussac.

BOUSSAC : Actualisations historiques : avec les témoignages actualisés en l’Histoire de Boussac en Histoire de la Shoah, jusques la CPI-Justice Internationale, les Educations Universelles et les Arts  au 21ème siècle.

 

ACTUALISATIONS MAI : Une Histoire HUMAINE article 8 pages

 

Les Témoignages de monsieur Duperat, madame Rubbenfeld*, mesdames Delarbre, Masset, Marquat, Beaufils, Lasseur, Autissier, ainsi encore que de madame Meilleroux, Troubat, et encore des témoignages de petits enfants juifs, de Maquis, de Justes actualisent toute l’Histoire de Boussac dans toute l’Histoire de la Résistance en Creuse: ce sont donc les études de Thome, Marc Parrotin, Perlier et même Serge Klarsfeld qui s’actualisent: concernant Boussac- Les Pierres Jaumâtres, un des premiers Maquis créé dès décembre 1942, mars 1943: également le nombre de Justes parmi les nations en Creuse, le nombre de familles et enfants cachées: selon le témoignage de Loty Marguiles*, 35 a 37 familles juives furent cachées sauvées dans le pays de Boussac: le Maquis fut créé aux Pierres Jaumâtres par Raoul Thomas ( et Louis Leprat): un groupe de 70 a 80 hommes dont une femme, constitué pour 40 de réfractaires au STO, pour 40 autres de refugiés Juifs de Belfort et Paris, avec des Espagnols des Brigades Internationales.

 

Si nous avons depuis 2012, retrouvé nombre de Témoignages d’enfants sauvés de la rafle ( à Boussac, 55 personnes furent sauvées sur 91 raflées le 26 aout 1942), les témoignages de Justes et enfants de l’époque concordent avec les Témoignages de Résistants majeurs tel Monsieur Roger Duperat, tel Mme Rubbenfeld*: le Maquis de Toulx-Boussac veillait sur tout le pays et, devint dans la réorganisation de la Résistance après le passage de la Das Reich et de la Jeisser ( massacres de Tulle, Oradour, Combeauvert, et tant d’autres-voire Parrotin in Le Temps du Maquis), un Haut-Lieu de la Résistance réorganisée pour la Victoire: avec Percy Mayer ( mission Fireman SOE n1 anglais) qui commandait Patricia O’Sullivan (irlande), Alexander(Ecosse), et Morgan ( USA OSS) dont les activites avec Alfred Maldant ( Bataillon Anne – Fresselines), s’organisèrent a Clugnat, St Dizier, puis Toulx-Les Pierres Jaumatres avec le Cdt JIM ( Roelinx FTP): aussi, avec Raoul Thomas, c est le Témoignage de Deborah ( Loty Marguiles 

) qui affirme par deux fois la présence de GUINGOUIN a BOUSSAC, et la rencontre avec deux jeunes officiers anglais ( rencontre Guingouin Mayer?): ainsi, l’Histoire de Boussac, étudiée et forte de Témoignages de première main, de Résistant(e)s toujours vivant s’étoffe du Boussac-Sauvetage jusque Boussac-Place Forte de la Résistance, jusque donc en ce Boussac jamais occupé, une Histoire riche de Justes, de Sauvetage collectif, de Maquis et réorganisation première de la Résistance creusoise-alliée qui pesa très très fort pour les libérations de la Creuse ( grands combats sur la RN145), de Montluçon ( Groupe FTP Toulx Boussac- avec Serge Nermond, Roger Duperat…), et jusques la libération de Châteauroux.( Morgan USA , Maquis de Clugnat et Toulx , Raoul Thomas, Duperat …) 

Encore donc, au Pays de BOUSSAC, au minimum 200 a 300 personnes cachées sauvées, tel « un gros Magelier ».

Ainsi un livre va mettre les Témoignages et chronologies, familles juives, Justes Résistants et Maquis en Honneur, tel que l’Histoire du Pays de Boussac se le doit.

Un Témoignage TRES IMPORTANT de Loty Margulies : 2145 Compagnie FTP de la Marche BOUSSAC TOULX Ste CROIX

Histoire synthétisée de Boussac (voire bibliographies*)

-          Les Pierres Jaumâtres : des polythéismes au site culturel encore non vraiment explicité: explications scientifiques

-          Toulx-Sainte Croix et la période gallo-romaine des Pierres Jaumâtres (Jacques Roger*)

-          Village de Boussac-Château XV° siècle-Tapisseries de la Dame à la Licorne (Château-Blondeau*)

-          Les Ateliers creusois de tapisseries royales et les commandes et réalisations des cycles d’Esther

-          L’histoire de la Révolution française dans la campagne creusoise : 1774-1789

-          Pierre Leroux, Georges Sand, Alfred de Musset et Chopin à Boussac : la IIème République 1848

  • La découverte des tapisseries de la Dame à la Licorne
  • Les écrits de Leroux, l’imprimerie et la philosophie sociale-chrétienne (Bourdet*)
  • Les écrits de Georges Sand : « naturalisme », « féminisme » et « roman historique »
  • Alfred de Musset : de Boussac à Mordecaï, en passant par les Caprices de Marianne
  • Chopin : de la musique du XIX° siècle à la chopine creusoise …en Bossa nova !

-          L’Histoire des « Maçons de la Creuse », bâtisseurs de Paris lors de la réforme architecturale d’Haussmann et la première école publique à  Boussac, de Pauline Roland, très célèbre pionnière du Féminisme et Droit des Femmes, pionnière en Education aussi.

-          Martin Nadaud et les premiers apprentissages de la lecture et de l’écriture avant l’école publique

-          La Liberté de la Presse en France et l’imprimerie de Pierre Leroux – Les Foires de Boussac

-          Jules et Pierre Leroux et les premières Lois sociales contre le travail des femmes et des enfants

-          La Statue de Pierre Leroux inaugurée à Boussac en 1903 par le ministre de la Marine et par le père de ta grand-mère, « Libre-Penseur » : Boussac avant 14-18, la Grande Guerre puis le Club omnisport, le CSB (1923), le Cinéma, et les premières associations Loi 1901 : football, chorale ( 1921), etc ….

-          1934 : Le Front Populaire à Boussac, l’Electrification de la Bâche et  L’Histoire de la Shoah à Boussac :

  • 19 mai 1940 : Les familles hébergées lors de l’exode : enfants et familles juives
    • La population de la Creuse et de Boussac multipliée par 3 (Jouardon*)
    • Réfugiés et familles juives dans toutes les maisons (Jouardon-Beguin*)
    • Retour des réfugiés en septembre 40 et cachage de ceux restés à Boussac
  • Le camp de transit éphémère lors de la rafle des Juifs de Creuse, du 26 août 1942
    • 1941 : Pas de « juifs assignés à résidence à Boussac » : familles juives et réfugiées cachées à Boussac, Toulx ( enfants ), Fondrinier, ST Sylvain, Boussac-Bourg et alentours.. (Meyerssoux, Beaufils, ….*)
    • 26/8/42 : M. Gibard fait libérer la moitié des Juifs de Creuse déportés
  • 11 novembre 1942 et les réfractaires au S.T.O
    • Fin de la « zone libre » mais Boussac jamais occupé : 43, le Circuit Boussaquin (Marquat*)
    • Du refus du STO au passage en clandestinité en Maquis : 7/43 à 6/44
  • Les Maquis et Résistants : des Pierres Jaumâtres jusqu’à la Libération de Guéret
    • Bonnat-Bétête / Clugnat-Châtelus / Bord St Georges-Parsac : Toulx et les Pierres Jaumâtres
    • Bataillon Anne, 5 compagnies, la Surcouf, SOE mission Percey-Mayer et Commandant JIM
    • De « Boussac-Sauvetage » à « Boussac-Place forte des Maquis » :
      • De 1943 à 1944, les Maquis se replient en Creuse vers Toulx-PJ
      • Le Commandement américano-français aux Pierres Jaumâtres
        • 1/44 : Commandant Jim, Laurence, et les Maquis de Boussac( In Thome / Parrotin*)
        • Du 11 juillet 1944 à la Libération de Boussac :
          • Parachutages à Domeyrot-TOULX Ste Croix Maquis (Duperat*)
          • Soutiens contre la brigade Jesser et la Das reich en sud-Creuse : Boussac encerclé le 11/7/44 : Intervention du Maire ( 18/7 cf. Bétête – Famille Marquat)
          • Aout 44 : Les attaques de Montluçon – RN 145( Duperat*)
          • IVème République Universelle à Boussac
          • Septembre 44 :Les attaques de Châteauroux(Duperat*)
          • De La Rochelle à la Victoire du 8 mai 1945
  • Les Justes du pays de Boussac et les Grandes figures héroïques de Boussac :
    • Laure Gatet : témoignages de Charlotte Delbo et Paule Vaillant-Couturier
    • Lieutenant Lamoine et les Maquis autour de Boussac : Durand, Butte ….
    • Serge Nermond, Roger Dupeyrat, Guy Cholin, …(Parrottin, Thome,…*)
    • Des familles d’accueil, de Justes, tel Leprat,  aux Combattants de Boussac
    • Du retour des déportés à l’Histoire d’Henri Wolf, enfant survivant d’Auschwitz :
      • Les Commémorations « authentiques » dès 1991
      • La Stèle à « La Cartoucherie », en 1997 par M. Devillard
      • Du Square des Justes de Boussac avec Yad Vashem en juillet 2012,  au Criaeau….

Cette actualisation est possible en la réalité de Témoignages de Boussaquins, de Maquis et de Résistants ayant vécu à Boussac, Toulx Sainte Croix de 1939 à 1945 et qui viennent tout juste d’accepter de Témoigner : ainsi la réalité du nombre de réfugiés, des différentes nationalités et qualités , familles juives, italiennes, espagnoles, polonaises, belges, du nord de la France, alsacienne, de Belfort , de Boulogne, comme encore leur trajet , du sauvetage au passage aussi pour certains en la formation des Maquis FTP, FFI et même compagnies autonomes, corroborent ce que , de la rafle du 26 août 1942 des Juifs de Creuse, à l’action des Résistants de la région de Boussac ( Châtelus, Bétête, Bussières St Georges, Préveranges, St Marien, Boussac-Bourg, Huriel, et encore Bord St Georges, Toulx Ste Croix, Parsac, Clugnat, Domeyrot, ….) les études sérieuses telles celles de messieurs Parrotin et Tome ont déjà reconstitué spécifiquement « autour de Boussac ».

Ainsi , dans l’Histoire spécifique de Boussac, ce passage de Boussac-Sauvetage , des réfugiés aux familles cachées, de la rafle à la fin de la zone libre, du refus du STO ( travail obligatoire forcé en allemagne nazie) à la constitution de Maquis ( Dès septembre 1942, Groupe Margis, Bataillon ANNE, etc …), rendent compte factuellement d’un BOUSSAC devenu « Place forte de la Résistance «   ( Zone Creuse Nord-Nord Est, Sous Secteur A ) lors du débarquement allié et après encore spécifiquement le passage meurtrier et génocidaire de la Das Reich, Brigade Jesser et autres colonnes nazies venues de Montluçon, fin juillet -août 1944.

Si le 11 Juillet 1944 , Boussac fut encerclé par les nazis qui cherchaient les familles juives et les Maquis Résistants, les criminels génocidaires ne trouvèrent personne … Or, de la fin juillet 44 au début août 44, c’est le Commandant JIM qui avant le 15 août 1944 tient BOUSSAC et les alentours jusques presque déjà l’entièreté du sous secteur A, et qui encore va attaquer ( au-delà des ordres ..)  la RN 145 et Montluçon pour participer dès le 22 et 23 aout à la Libération de la Ville.

Les photographies comme les Témoignages et Etudes recoupées et approfondies, rendent compte d’un mouvement qui tend à , à tout le moins, proposer en cette actualisation , une compréhension davantage JUSTE et authentique de la Vérité Historique, quand nombre de Témoignages encore à venir préciseront donc ce que déjà cet historique de Boussac de 1939 à 1945 invite à bien comprendre de la réalité tant de la population, que des familles cachées et Résistants.

Là, cette Réalité quotidienne entremêlée d’actions concrètes et d’actes authentiquement héroïques invite à aprécier la Valeur de ces Témoignages aujourd’hui au 21ème siècle, jusqu’en ce que l’Histoire de la Shoah prend comme signification de nos jours : de Laure Gatet, première femme résistante,  à Henri Wolf , seul enfant juif déporté de Creuse par Boussac et rescapé du camp d’extermination d’Auschwitz, de Raoul Thomas à Guy Cholin, de Serge Nermond à Roger Duperat, Boussac et très certainement les Pierres Jaumâtres aussi nous révèlent une Histoire où, des Forces alliées américaines, anglaises, écossaises, irlandaises, jusqu’aux partisans russes prisonniers des nazis ramenés en France en Limousin , Creuse, et échappés des nazis ayant rejoint les Maquis, des citoyens Juifs entrés en Résistance et ayant participé aux combats sur la RN 145, à Montluçon, ce sont encore des Parachutages et jusqu’à la prise de La Rochelle que des Boussaquins , et Boussaquins d’adoption, ont acté en une importance extraordinaire , ce que pourtant depuis 70 ans , n’a pas vraiment été connu ni étudié sur Boussac et son histoire .

Un peu minimisée et trivialisée lors de « l’après -guerre », cette Histoire aujourd’hui réétudiée avec les bases de données et les Témoignages enfin connus et actualisés, rend compte de ce que le Square des Justes parmi les Nations a déjà permit d’évoquer , tout en précisant : si donc, pour « les Justes » comme donc pour beaucoup d’hommes et de femmes, aussi de Boussac, ce qu’ils ont fait était « bien normal », il est AUSSI à comprendre aujourd’hui, que cette « normalité » toute emprunte de Courage et de Dignité, transcrit l’exacte d’une RESPONSABILITE , première, pionnière , qui donc fait de l’Histoire de Boussac , une Histoire qui mérite de devenir enseignée au 21ème siècle.

La métonymie de la destruction nazie y trouve la factualité suffisante de l’abjection des arrestations illégales, des déportations de familles et d’enfants juifs, jusques donc les massacres et autres exécutions sommaires , quand AUSSI, la Dignité d’hommes et de femmes très courageux, nous racontent la REALITE d’une RESPONSABILITE, d’une socialité et sociabilité, d’une organisation et intelligence où les faits et gestes, paroles et actions ont transcrit, de la prise de conscience nécessaire à la réalité de l’engagement responsable , le sauvetage d’à tout le moins 300 à 500 personnes, familles juives et réfugiées, comme encore l’éradication de nombres de criminels nazis : et ce , encore dans une forme de continuité de « vie quotidienne » à  » Boussac entouré des groupes du Bataillon Anne  » , des Foires au Circuit Boussaquin, du Sauvetage REEL aux Combats REELS.

Le CRIAEAU propose ainsi , de cette Histoire de Boussac de 1939 à 1945 actualisée de nouveaux Témoignages, tant une mise en Cours en              E-Learning, qu’encore une Rencontre avec les Hommes et Femmes, Résistants et Familles juives et réfugiées : il devrait être possible d’organiser ainsi en  octobre 2013, aussi pour l’anniversaire de Standnow-France et Standnow-Rwanda, cette Rencontre -Conférence , pour alors proposer encore, des échanges avec ABUSAKIVI à la présentation publique du lancement du site CRIAEAU E-Learning, les projets du 70ème anniversaire du Débarquement allié du 6 juin 1944 en Creuse, corrélativement au 20ème anniversaire de l’arrêt de la récidive du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994, au Rwanda.

Un abri de Maquisards / Propositions de Stèle Commémorative / 70ème anniversaire du Débarquement allié en Creuse - 20ème anniversaire de l'arrêt du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 / Ressemblance aussi avec la Colline de Bisesero

Un abri de Maquisards / Propositions de Stèle Commémorative / 70ème anniversaire du Débarquement allié en Creuse – 20ème anniversaire de l’arrêt du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 / Ressemblance aussi avec la Colline de Bisesero

SOUVIENS-TOI ! REMEMBER ! IBUKA !

Voici 70 ans, des Résistants et Maquis, de jeunes hommes et jeunes femmes (quelquefois aussi issus de familles juives et réfugiées) ont ici combattu avec les forces alliées et ont vaincu les nazis.

50 années plus tard, au Rwanda, une récidive de génocide a été perpétré contre les dits Tutsi, à cause de l’implication criminelle française.

En ce 20ème anniversaire de l’arrêt de cette récidive de la Shoah au Rwanda, SOUVIENS-TOI ! REMEMBER ! IBUKA !

APPRENDS L’HISTOIRE ! APPRENDS LE DROIT INTERNATIONAL ! DES TEMOIGNAGES DE SURVIVANTS JUSQUES AUX ARTS !

Toutes tentatives d’insultes aux Justes parmi les nations universelles seront dorénavant et désormais punies par la Loi et le Droit International.

 

Voire Bibliographie in « VERS L’ETHIQUE APPLIQUEE » : LAURENT BEAUFILS-SEYAM Auto-Edition…