CRIAEAU : Hommage à Jean de Dieu MUCYO : Tous les Enfants de France doivent Apprendre du RAPPORT MUCYO.

Nous venons juste d’apprendre le décès accidentel de monsieur Jean de Dieu MUCYO, sénateur rwandais, qui fut dès l’origine le plus haut responsable de la Commission de lutte contre le génocide, CNLG, du gouvernement rwandais.

Tout d’abord, nous présentons nos sincères condoléances à toute la famille Mucyo.
Nous désirons honorer la Mémoire de ce grand Homme que fut Jean de Dieu MUCYO.

Il soutenait le projet CRIAEAU, d’antigenocide art center.

Je l’avais rencontré à Kigali, en juillet 2008, lors de la conférence internationale de l’Interdisciplinary Genocide Studies Center organisé avec la CNLG. Nous avions pris un repas ensemble et discuté pour faire connaissance.

Je ne connaissais alors rien de cet homme, survivant du génocide , qui avait été un très grand résistant et combattant du FPR, Front Patriotique Rwandais.

Monsieur Mucyo gravit les échelons gouvernementaux , devînt responsable à la CNLG et sénateur.

Nous lui avons présenté le projet CRIAEAU, depuis notre échange ABUSAKIVI-BOUSSAC,  et il trouvait que c’était une bonne idée.
Il avait donné son accord de principe et était prêt à s’engager plus en amont , au regard de l’engagement du gouvernement français.

C’est dans ces conditions que nous avons présenté le projet CRIAEAU au Ministère de l’Education en France, fort de nos soutiens de survivants  » shoah-Rwanda « , des professeurs, chercheurs et artistes, et donc du soutien de monsieur Mucyo, représentant haut placé du gouvernement du Rwanda.

Bien que d’accord aussi sur le principe, le Ministère de l’Education française n’a rien assumé du tout dans les faits et la pratique, jusque croire nous oublier peu poliment.

Monsieur Mucyo, lors de nos échanges d’e-mails , m’avait nommé  » Frère Beaufils  » , dans sa grande humilité aussi très directe, qui vous met autant à l’aise que directement en phase avec les vraies responsabilités.

Il est nécessaire d’avoir lu le RAPPORT MUCYO, rapport de la Commission indépendante qui enquêta sur l’implication française dans le génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda entre 1990 et 1994.

Monsieur MUCYO fut un des premiers à s’intéresser à cette grave question et à démontrer la gravité inacceptable de cette implication.

C’est ainsi aussi que le projet CRIAEAU est né : dans l’intégrité du RAPPORT MUCYO à ne pouvoir accepter l’idéologie négationniste en France .

C’est ainsi que le STAFF CRIAEAU est né, conscient de cette implication française génocidaire 50 ans après la shoah , qui ne peut rester impunie.

C’est ainsi que VERS UNE ETHIQUE APPLIQUEE s’est écrit pour soulever les questionnements philosophiques, juridiques, éducatifs, conséquentiels à nos savoirs, témoignages, enquêtes, expertises officielles et synthèses encore en cours.

 

Tout ce travail de fond, nous le devons en grande partie à Monsieur MUCYO, homme exemplaire et intègre, sans haine et d’une Humanité exceptionnelle.

A la CNLG, il a reçu  » le monde entier,  » dans les délégations de tous les pays de la Terre venus APPRENDRE de la réalité de l’Histoire du GENOCIDE perpétré au RWANDA.

Son oeuvre est immense et nous rappelle combien l’abnégation, la force de travail, l’intégrité de ce grand Homme doivent nous inspirer.

Monsieur Mucyo part bien trop tôt quand il devrait être encore avec nous .

Sa mémoire restera à jamais gravée dans nos consciences.

Tous les enfants de France doivent apprendre du RAPPORT MUCYO.

La revue La Nuit rwandaise a d’ailleurs ré-édité cet ouvrage primordial , contre les tentatives de censures et de négations.

Du SURVIVANT à l’Homme de la CNLG, du Sénateur à l’Homme intègre, c’est une grande perte pour nous toutes et tous, et nous pleurons la mort bien trop rapide de Monsieur MUCYO.

Son oeuvre est un exemple pour nous toutes et tous et nous porterons autant que nous le pourrons sa Mémoire et cette Oeuvre, riche d’Humanisme et d’UNIVERSALITE.

Ces quelques mots sont bien pauvres …. pour saluer honorablement ce Grand Homme.

Salut à Toi , Grand MUCYO !

 

FRATERNITE UNIVERSELLE.

 

 

Pour la coordination du Criaeau : Laurent Beaufils Seyam.